Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Membre
Nombre de messages : 12
Serveur wow : Kirin'Tor
Date d'inscription : 23/10/2014
Voir le profil de l'utilisateur

L'histoire de Blouse Noire (Hologramme)

le Sam 27 Aoû 2016 - 17:42
Résumé de l'histoire pour ceux qui aimeraient improviser le personnage Holographique de Blouse Noire à 22h45. (A priori, Primrose ? Il me semble lui avoir déjà raconté une fois)
C'est parfois plus "étendu" que ce qui sera montré pendant le spectacle, mais c'est pour que vous identifiez mieux les situations. Toute prise de liberté pendant l'improvisation sont autorisées !

(Partie 1)
On dit souvent que les plus grands gnomes chirurgiens sont morts lors de la chute de Gnomeregan, si affairés à sauver les blessés qu'ils ne purent se sauver eux-même. Il y a cependant un chirurgien que l'on oublie souvent, un électron libre du monde de la médecine connu sous le nom de "Blouse-Noire". Celui-ci voyageait à travers le monde sur son gyrocoptère, tant à la recherche de composants que de patients : Il préférait l'isolement à la collaboration constante, ce qui le força à devenir sur-compétent pour arriver à ses fins. Cet isolement lui causa bien des tords, comme cette fois où, sur une île lointaine du sud, alors qu'il cueillait des fleurs rarissimes, un tigre lui arracha un bord du visage. Notre histoire n'aurait pas été bien longue si un troll n'était pas intervenu pour le capturer et le mettre en cage ensanglanté... Celui-ci devant être un sacrifice présentable face aux loa, les sorciers-docteurs lui fournirent des soins basiques.

A son réveil, toujours en douleur, le troll lui expliqua que son sacrifice avait pour but de sauver les Raptors de l'île, maudits par les loas, réduits à la souffrance permanente. Blouse Noire s'indigna de cette logique médicale douteuse ! Il criait qu'il pouvait, lui, sauver ces raptors si on le libérait !.. Mais les trolls se moquèrent de lui, n'y voyant qu'un plan vulgaire pour fuir. Blouse Noire insista toute la nuit, alors que la trace du tigre le torturait toujours.

Le troll qui l'avait attrapé, impressionné par son endurance lui demanda pourquoi il croyait autant en lui; ce à quoi Blouse Noire mit en valeur le potentiel de la médecine analytique. Tout ce dont il avait besoin, c'était de son matériel médical dans son gyrocoptère au sud de l'île. Le troll, prêt à tout tenter pour sauver les raptors, accepta de l'aider en secret. Discrètement, il apporta un Raptor blessé et la valise d'outils, le laissant à son œuvre. Le génie de blouse Noire était tel qu'il ne lui fallu qu'un instant pour identifier la source de la douleur, et opérer l'organe infecté en un rien de temps.

Le raptor cessa de hurler, soudain détendu malgré qu'il soit tranché par un scalpel. Le troll, impressionné, ramena d'autres raptors toute la nuit, enchaînant les opérations à grande vitesse ! A l'aube, tous les raptors de l'île étaient rétablis. Un véritable miracle auquel Blouse-Noire était habitué.

Le troll lui demanda comment il pouvait le remercier, ce à quoi Blouse-Noire répondit qu'il n'exigeait qu'un bout de peau de son derrière pour le greffer à la place de sa blessure faciale. Une demande incongrue que le troll accepta malgré tout. Le chirurgien s'opéra lui-même avec brio, alliant dextérité et hâte ! En a peine une heure, il avait un nouveau visage complet, même si celui-ci alliait deux couleurs de peau. Et sans mal, le troll l'aida à s'échapper pour partir.

(Partie 2)

C'était une situation banale pour Blouse Noire, habitué à gérer des situations aussi extrêmes. Il était devenu connu comme le chirurgien des miracles, et contacté par les plus riches de ce monde. Un jour, un prince-marchand gobelin osa le demander pour sauver son fils, mort dans un accident de triclomoteur. Bien qu'il n'aimait pas les gobelins, il ne refusait jamais une opération compliquée... Cependant, arrivé sur place, il n'aperçut qu'une vague carcasse à laquelle même lui ne pouvait rien ! Mais le prince insista, il voulait absolument pouvoir retrouver son pauvre fiston, quitte à menacer blouse-noire d'un pétoire.

Bien forcé de coopérer, Blouse-Noire répondit que pour une telle opération, il aurait besoin du corps d'un autre gobelin. Aussitôt dit, aussitôt fait, le plus beau gobelin de Trimeville fut ramené et placé sur la table d'opération contre son gré.

Le jour suivant, le prince-marchand retrouva son fils tout neuf ! Ce qu'il ignorait, c'est que Blouse Noire ne lui avait fait qu'une opération chirurgicale pour lui donner l'apparence du fils; après tout, les miracles n'existent pas. Cependant, tout le monde renforça la réputation de Blouse Noire, celle d'un chirurgien pouvant tout soigner, même la mort !

(Partie 3)

Du fait de cette nouvelle réputation, Blouse Noire reçu de nombreux courriers absurdes de gens voulant ramener leurs proches défunts. Il ne prenait même plus le temps de répondre, cherchant, bien difficilement, les cas sérieux !

Parmi toutes les lettres, il y en avait une bien sérieuse, d'un duc d'une île nordique s'alarmant d'un grand mal touchant ses habitants, sur lequel se précipita le médecin ! ... Cependant, une fois arrivé sur l'île, il ne trouva personne, il y avait des habitations, mais pas de vie. Il continua en se dirigeant vers le grand manoir, résidence du duc.

Celui-ci, à son arrivé, était horrifié, à genou devant Blouse-Noire, lui implorant son aide pour soigner son peuple !

-Où est-il, ce peuple ? Demanda Blouse Noire
- Tout autours de vous... Répondit le duc.

Blouse Noire nageait dans l'incompréhension, se sentant comme face à un dément. Les choses ne faisaient pas sens ici ! Dès lors que le Duc s'en alla préparer le lieu de travail du chirurgien, ce dernier en profita pour exploser rapidement la résidence.
Il y découvrit un bureau rempli de longues listes, des noms, beaucoup de noms. Des ouvriers et fermiers lordaeonnais, décédés mais jamais répertoriés comme tel. Juste des âmes mortes. Blouse Noire se dit d'abord qu'il s'agissait d'une fraude pour ne pas toucher de taxe, mais il savait qu'il y avait un peu plus à ça, sans jamais comprendre quoi.

Le duc l'interrompit dans sa recherche et l'emmena dans la salle d'opérations. Une large salle remplie de lits vides qu'il disait remplis. Sous ses yeux, pour ne pas le contrarier, Blouse Noire mima des opérations dans le vent. Et même une fois parti, il continua... Il continua encore et toujours, et ce pendant huit mois ! De véritables gens finirent par venir demander des soins, mais ils furent refoulés, sous prétexte qu'il n'y avait plus de place ! Blouse Noire fut dès lors considéré comme fou et rayé de la liste des chirurgiens de Gnomeregan.

Mais il s'en moquait, il continuait de soigner ses malades imaginaires. Il était frustré, et n'avait plus l'impression de les comprendre.
Alors, il finit par s'écrouler, à bout de force, en se demandant pourquoi il faisait ça. Il s'en retourna vers le duc, et s'écria qu'il a besoin de voir ses patients de ses propres yeux ! Qu'un bon médecin ne peut pas être aveugle... Qu'il doit devenir... L'un des leurs !

Et d'un coup de faux, le duc exécuta le gnome... Le relevant en un être non-mort...
Il souffrait, mais pourtant, souriait, car à ce moment il découvrit autours de lui de nombreux fantômes. Il se sentait puissant, et avait réalisé le rêve lugubre de nombreux chirurgiens... Vaincre la mort.

(Ce serait bien qu'à la fin, l'hologramme de Blouse Noire casse le quatrième mur, et s'infiltre au public, lui parle, le salut, etc)
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum