Gnomes Inc.

La guilde 100% gnome de World of Warcraft sur Kirin Tor...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  DocumentationDocumentation  GalerieGalerie  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  FAQFAQ  Connexion  

Partagez | 
 

 Myrdrihinn le mage vert

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
myrdrihinn
Membre
avatar

Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 30/12/2010

MessageSujet: Myrdrihinn le mage vert   Ven 31 Déc 2010 - 19:15

300 ans avaient passé. En ce laps de temps, les royaumes naissent, vivent et s’effondrent. Parfois il ne reste que de minimes traces de leur vécu. Des armoiries au blason presque effacé. Une épée poussiéreuse sur l’étal d’un marchand, des colonnes de la grande salle du trône. Tandis que le monde tel qu’il l’avait connu eu changé, un mage au fin fond d’une grotte assis sur son trône de roche se réveilla. La grotte était faiblement éclairée par quelques cristaux minéraux aux propriétés luminescentes. Là où il y avait une flaque s’était creusé une mare d’eau pure. Des racines étaient apparues et tissaient un rideau d’entrelacs au plafond. Le mage lui-même avait changé. Il était de petite stature, une barbe épaisse et grisonnante et de longs cheveux descendant jusqu’au bas de sa robe. Tout à coup il se dressa, ses os endorlis craquant de douleur depuis tout ce temps à ne plus bouger et s’exclama : « Atrus !! »




Forgefer était une cité naine majestueuse et pleine de vie. Là déambulaient nombre de races venus des quatre coins du monde. On y trouvaient des elfes sylvains, des hommes, les nains puissants et fiers, les worgens maudits par leur passé, et de petits êtres facétieux que l’on appelait Gnomes. Myrdrihinn avait été plus qu’impressionné en découvrant cette cité incrustée dans la montagne et dont l’entrée était gardée par ce géant à deux masses. La cité vivait aux rythmes de chants et de coups de marteaux sur des enclumes. Là il y avait rencontré des gens du petit peuple, son petit peuple, des gnomes appartenant à une Fondation regroupant ceux qui furent exilés suite à la catastrophe de leur cité. Il avait appris que ce groupuscule promulguait les idées de la culture gnome à travers Azeroth. Ne connaissant personne en ce monde, il avait donc postulé à cette Fondation espérant ainsi pouvoir bénéficier de son soutien pour découvrir ce monde étranger à ce qu’il avait connu. Ce soir là, Myrdrhinn marchait paisiblement dans la cité quand la faim et la soif lui vinrent. Apercevant une taverne, il poussa la porte et y entra. Celle-ci était faiblement éclairée par un chandelier au plafond mais ce qui le surprit d’avantage fut que nombre de tables étaient occupées par des gnomes tirant une moue dépitée tandis qu’un groupe de gnominettes semblait encercler un individu assis près de la cheminée. Il commanda une pinte de bière et se dirigea alors vers l’attroupement. Quelle ne fut sa surprise d’y découvrir un gnome de la fondation qui contait ses exploits devant un public de gnomonettes captivées. Il en sortait des duels contre des géants, des dragons, des hordes de morts vivants et oh combien il lui avait été aisé d’en découdre comparé à ses compagnons qui se réfugiaient derrière sa puissance incommensurable. Tantôt il faisait de grands mouvements de bras pour faire semblant de lancer des sorts et tantôt il saisissait la main d’une gnome pour la rassurer, celle-ci le gratifiant alors d’un sourire émerveillé. Il croisa alors le regard du conteur qui le gratifia d’un sourire et d’un clin d’œil. Myrdrihinn s’en retourna et alla s’installer à une table.

Au bout de plusieurs minutes, le public de gnominettes se dispersa et le conteur se dirigea à la table de Myrdrihinn, appelant la serveuse pour qu’on lui amène de quoi se restaurer et boire. Il tourna la tête et dit à Myrdrihinn : « Excuses moi de ne pas t’avoir salué avant, dès que je rentres dans une taverne, toutes se jettent sur moi pour que je leur compte mes derniers exploits. Mais j’en oublie de me présenter. Je me nomme Jiefricus. J’ai appris que tu avais rejoint notre Fondation mais je t’avoue que je n’ai pas encore pu apprendre à te connaître. Faisons exception cette nuit. Parles moi de toi !! »

Tandis que la serveuse apportait de quoi restaurer Jiefricus sous l’œil mécontant de son époux l’aubergiste, Myrdrihinn prit sa pinte et commença à raconter son histoire :




« Je m’appelle Myrdrihinn le mage vert. On me nomme ainsi car j’ai passé ma vie à accompagner les elfes sylvains. Je suis âgé de plus de 400 ans mais j’ai arrêté de compter. En fait, j’ai perdu le fil du court du temps. Je me suis réveillé d’un profond sommeil il y a peu suite à des tremblements de terre. Quelle ne fut ma surprise de m’apercevoir que j’avais dormi près de 300 ans, que ma magie s’était flétrie et que tout ce que j’avais connu avait disparu. Avant mon profond sommeil, j’ai été le conseiller d’un souverain, Atrus de Kemalan, le détenteur de Xcalibur, l’épée légendaire. Hélas cette cité a disparu et je n’en retrouve ses vestiges nulle part. Comme je le disais, elle était gouvernée par Atrus Pendrake et administrée par ses chevaliers loyaux de la table ovale. Je me souviens d’eux comme si hier je discutais encore avec eux. Il y avait Gwalchgwyn le faucon blanc, Key le violent, Lancela le valeureux, Meliagaunt le chaotique, Parsifal qui conquit le saint kraal qui renfermait la sainte bolognaise, Owen le chevalier au loup, Gwalchaved le pur appelé aussi le faucon d’été. Tant de compagnons que je ne reverrais plus… »

Pendant un moment Myrdrhinn se tût et une larme de tristesse coula le long de sa joue. Puis il reprit :

« J’étais le tuteur d’Atrus depuis son plus jeune âge. Nous avions rêvé ensemble d’une cité parfaite, d’une cité juste. Je l’ai formé aux rites ancestraux et je l’ai aidé à rassembler ses chevaliers. C’est moi-même qui lui ait posé sa couronne sur la tête. J’étais tellement fier… J’ai même aidé à la création de l’épée du roi en demandant à un dragon d’imprégner la lame de son souffle. »

« J’ai souvenir aussi d’une guerre qui fit rage menaçant notre rêve. Elle avait pour leader le ténébreux Mardrod accompagné de la sorcière Margonne. C’est suite à ce combat qu’épuisé, je me retirai dans mon antre afin de récupérer de mes forces. »

Remarquant que Jiefricus commençait à fatiguer, il lui dit : « Mais ceci est une autre histoire. Je vois a votre visage que vous semblez éreinté. Allez prendre du repos, nous en reparlerons si l’envie vous fait savoir, une autre fois… »

Jiefricus se leva de sa chaise, s’inclina et remercia son invité. Puis il prit congé laissant Myrdrhin assis à la table plongé dans ses souvenirs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
myrdrihinn
Membre
avatar

Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 30/12/2010

MessageSujet: Re: Myrdrihinn le mage vert   Sam 1 Jan 2011 - 2:30

Perdu dans ses pensées, Myrdrihinn ne s'aperçu pas que la serveuse s'était approchée de lui et s'était alors assise devant lui : "Pardonnez moi magister, j'ai entendu votre histoire. Elle m'a rappelé une légende que l'on se raconte. Celle de la cité de Kemalan."

Myrdrihinn quittant ses songes releva la tête et l'enjoint à poursuivre son histoire.
"Kemalan était selon les légendes une puissante cité, où la justice y régnait. C'était une terre d'accueil mais hélas, elle sombra à un conflit entre deux mages. L'un était de l'ordre Myrdrihinnien et l'autre de l'ordre Margonnien. On raconte qu'ils se transformèrent en dragon. Un dragon vert et un dragon crépusculaire. Et que chacun de ses dragons avait une armée de puissants combattants à ses côtés. Le dragon vert fut défait et plongea dans les entrailles de la terre pour panser ses blessures tandis que le dragon crépusculaire s'envola vers les montagnes. Abondonné de son protecteur le dragon, Kemalan sombrit peu à peu dans le désordre. On raconte que la relique qui y était disparut et que suite à cette guerre, les chevaliers s'en allèrent chacun de leur coté à sa recherche. On entendit plus parler d'eux. La cité perdit de sa lumière jusqu'à devenir ancienne. Le dernier rayon de lumière s'éteignit quand le roi mourru. Ses serviteurs l'allongèrent dans une barque et la poussèrent vers le large. On raconte aussi que ce souverain n'est pas mort mais que les esprits le conduisirent en l'île sacrée d'Ovalon où il est plongé dans un profond sommeil en attendant son heure. On retrouve cette légende dans nombre de gestes oubliées"

Ses paroles terminées, elle leva la tête et vit le vieux mage le visage baigné de larmes. Celles-ci coulaient à torrent et il semblait avoir pris plus de rides qu'à son entrée dans l'auberge. Les mains du vieux mage se plaquèrent contre son visage afin de cacher ses pleurs. La serveuse se leva et dans un dernier regard attristé vers le vieux gnome, rejoignit son époux.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Primrose
Maitre de la Fondation
avatar

Nombre de messages : 1383
Serveur wow : Kirin Tor
Classe : Mage
Métiers : Ingénieure Mineuse
Date d'inscription : 19/04/2005

MessageSujet: Re: Myrdrihinn le mage vert   Lun 3 Jan 2011 - 11:57

Ce royaume est peut être un songe ou une partie de l'antique empire Azotha
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alfred
Membre de la guilde
avatar

Nombre de messages : 325
Age : 33
Serveur wow : Kirin Tor
Classe : Guerrier
Métiers : Mineur, Ingénieur
Date d'inscription : 25/08/2010

MessageSujet: Re: Myrdrihinn le mage vert   Lun 3 Jan 2011 - 12:12

C'est incroyable oui.

Primrose, c'est quoi l'empire Azotha ?

Sinon, comment se fait-il que tu es resté dans un sommeil profond pendant tout ce temps ? C'était comme si t'étais dans le rêve d'emeraude, un truc comme ça ?

_________________
Petit, vieux, mais toujours costaud !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Primrose
Maitre de la Fondation
avatar

Nombre de messages : 1383
Serveur wow : Kirin Tor
Classe : Mage
Métiers : Ingénieure Mineuse
Date d'inscription : 19/04/2005

MessageSujet: Re: Myrdrihinn le mage vert   Lun 3 Jan 2011 - 13:11

http://www.wowpedia.org/Azotha

Azotha serait l'empire proto-humain (ou post-vrykul ou tout autre chose) dont je recherche la mystérieuse cité d'or censée être perdue au détour de la cordillère de strangleronce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alfred
Membre de la guilde
avatar

Nombre de messages : 325
Age : 33
Serveur wow : Kirin Tor
Classe : Guerrier
Métiers : Mineur, Ingénieur
Date d'inscription : 25/08/2010

MessageSujet: Re: Myrdrihinn le mage vert   Lun 3 Jan 2011 - 13:59

Ca me semble plus vieux que 400 ans du coup !

Mais merci pour l'information, c'est très intéressant !

_________________
Petit, vieux, mais toujours costaud !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Myrdrihinn le mage vert
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Troll mage.. Heu non! LE troll mage!
» macro pom pyro mage
» tri vert de jablines ?
» [Refusé] [Mage Arcane] Tweenty
» mage gnome spé feu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gnomes Inc. :: La Fondation :: Général-
Sauter vers: